0 0 0
0
0
0
0
0
0
0
0
votre référence sur les Calanques de Marseille

Marseilleveyre


Localisation :

~ 5°22'53.55''E ○ 43°14'6.69''N - Commune de Marseille - Quartier "La Pointe Rouge"

lien Google Earth :


Description :

Sens : Marseille-"veyre" = Marseille-"voir, vigie" OU Marseille-"lieu stérile, lieu inculte" OU Marseille-"vieux"

Marseilleveyre est un massif montagneux d'une roche calcaire très blanche et aux reliefs d'une impressionnante diversité.

Trois explications sont avancées quant à l'origine de ce nom :

- On propose d'abord de la relier à la vigie [poste de veille] qui y fut construite au 13ème siècle pour prévenir les invasions barbaresques et veiller sur Marseille. Depuis ce poste, on pouvait surveiller plus de 100 kilomètres de côte et l'on était relié aux farots [les ancêtres des sémaphores, des postes d'observation et de communication] de la Colline de la Garde et du Riou : les farots émettaient des signaux de fumée le jour et de feu la nuit, devant des voiles montées et descendues, en suivant un code et pour envoyer des informations. En réalité, l'implantation d'un réseau de vigies sur ce territoire est bien antérieur au 13ème siècle : cela remonte à l'Antiquité et certains attribuent volontiers la réalisation du premier réseau de vigies aux grecs fondateurs colonisateurs de la nouvelle Marseille [les "Phocéens"]. On peut facilement retrouver les ruines de cette vigie abandonnée en 1695, à proximité de la Croix du Sommet de Marseilleveyre.

- Une autre explication tendrait à défendre que pendant longtemps, le sud de Marseille était réputé devenir stérile et inculte en approchant les flancs du Massif de Marseilleveyre : on ne pouvait rien y cultiver, on était loin du tumulte des activités de la ville, et vus du Vieux Port, les gens de Marseilleveyre étaient alors considérés comme des citoyens de énième zone.

- Enfin, Marseilleveyre pourrait désigner "Marseille le Vieux", le foyer originel de la Cité. En effet, pendant la Protohistoire, à la fin de l'Âge de Bronze et avant l'arrivée des grecs fondateurs colonisateurs de la nouvelle Marseille [les "Phocéens"] 600 ans avant JC, un peuple de Ligures avait bien établi un territoire très exclusif dans le Massif de Marseilleveyre, composé de quatre implantations dans des secteurs stratégiques qu'ils fortifièrent progressivement. Ainsi, de nombreuses découvertes archéologiques dans le Massif de Marseilleveyre témoignent de la qualité de l'implantation de ce peuple dans ces lieux : des vestiges d'oppidums [villages fortifiés], de grottes votives [lieux de culte], de fragments de poteries et de divers objets, ... Aussi, "Marseilleveyre" comme "Marseille le Vieux" serait une dénomination érigée en opposition à "Marseille la moderne" des Phocéens arrivés en 600 avant JC au Vieux Port actuel. D'ailleurs, il semble que les tribus Segobriges issues des Ligures, les premiers peuples installés sur ce territoire au moment de la Protohistoire, avaient établi l'ancienne Marseille aux Goudes, et l'on pouvait encore voir à la fin du 19ème siècle d'énormes murs de pierres sèches typiques sur ce site, mais qui ont disparu depuis.

Il y a toutefois d'autres explications plus ou moins étayées sur l'origine du nom "Marseilleveyre".

♢ Avec ses tempêtes atteignant 140 Km/heure, le Mistral est grandement responsable de la désertification du Massif de Marseilleveyre, à l'ombre du soleil huit mois sur douze. Lieu inculte, on y faisait la culture des fèves, des haricots et il y avait aussi pour la charcuterie des pistachiers, un arbre sexué dont la présence d'un seul mâle réussit à contenter neuf femelles pour assurer une bonne récolte, d'où le nom de "pistachier" que l'on donne à Marseille à un coureur de jupons.

♢ Face aux ruines de l'ancienne vigie du Sommet de Marseilleveyre, une belle dalle rocheuse offrant un parfait solarium est gravée de noms de générations d'excursionnistes, dont celui du tristement célèbre Xavier Dechaux qui se suicida en 1868 dans la grotte qui porte son nom ["Grotte Dechaux"].